Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 octobre 2016 5 28 /10 /octobre /2016 16:42

               TOUSSAINT « C » 2016

Première Lecture : Apocalypse 7 2–4, 9–14

Deuxième Lecture : 1Jean 3 1–3

Évangile de Jésus-Christ selon St Matthieu 5 1–12

 

Quand Jésus vit tout ce peuple, il gravit la montagne. Là il s’assit et ses disciples s’approchèrent

de lui, il ouvrit la bouche et commença à les enseigner :

 

            “Heureux ceux qui ont un cœur de pauvre,

            le Royaume des Cieux est à eux.

            Heureux les doux,

            ils auront la terre en héritage.

            Heureux ceux qui sont dans le deuil,

            ils seront réconfortés.

            Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice,

            ils seront rassasiés.

            Heureux les miséricordieux,

            ils auront droit à la miséricorde.

            Heureux ceux qui ont le cœur pur,

            ils verront Dieu.

            Heureux ceux qui sèment la paix,

            ils seront appelés enfants de Dieu.

            Heureux ceux qui sont persécutés quand ils agissent en toute droiture,

            le Royaume des Cieux est à eux.

            Oui, heureux serez-vous quand on vous insultera à cause de moi,

            et qu’on vous poursuivra,

            et qu’on dira sur vous toute sorte de calomnies.

            Soyez heureux, sautez de joie,

            car vous avez dans les cieux une belle récompense.

            On poursuivait tout pareillement les prophètes qui étaient avant vous.” (Bible des Peuples)

 

Les Saints que nous fêtons aujourd’hui, c’est une foule immense, composée d’un papa, d’une maman, d’un frère, d’une sœur, d’un enfant, d’un époux ou d’une épouse, d’un ami et de tous ceux qui nous ont aidés à vivre à la suite de Jésus. Ce sont aussi tous ceux qui, sans connaître Jésus, ont marché sur le chemin de la vérité, de la justice, de la paix, de la réconciliation….C’est à eux que Jésus garantit le Bonheur. Or, dans nos mentalités, nous sommes surtout marqués par ce qui va mal dans le monde et dans la vie courante. « On était heureux d’être ensemble, et voilà que la maladie, la mort et les catastrophes bousculent ce qui nous paraissait établi. »

Par contre, l’Evangile  de ce jour, nous invite à dépasser nos fragilités, pour chercher  ce qui est porteur de vie et de bonheur. Un bonheur, qui ne se réduit pas à un rêve, mais qui donne sérénité et confiance. La relecture de notre histoire peut nous donner un éclairage nouveau, qui est une force de vie et peut conduire jusqu’à la joie de vivre.

Les Béatitudes, c’est facile à dire, beaucoup moins à faire ! Mais un sportif devient-il champion en un jour ? Pour la sainteté, c’est pareil. Alors plutôt que de nous décourager devant l’impossibilité apparente de la tâche, regardons ces Béatitudes l’une après l’autre. Peut-être découvrirons-nous des choses qui sont à notre portée. Dans ces Béatitudes, Jésus nous donne des repères pour le quotidien de notre vie.

Ainsi, à ceux qui se sentent fragiles et pauvres de cœur, ceux qui sont accueillants aux larmes et aux cris des « petits », Jésus leur dit : « Soyez heureux aujourd’hui, car c’est une source de bonheur que de partager sa tendresse avec les plus faibles ! »

A ceux qui refusent d’utiliser la force et la violence pour régler leur compte, Jésus dit : « Réjouissez-vous les doux, la paix et la réconciliation sont entre vos mains ! » Vous êtes une semence d’humanité.

A ceux qui refusent les inégalités sociales et économiques, et pour qui la misère n’est pas une fatalité, mais un mal à combattre, Jésus leur dit : « Réjouissez-vous, vous construisez une humanité nouvelle où chaque être humain est respecté comme enfant de Dieu ! »

A ceux qui croient que le pardon vaut mieux que la rancune ou la vengeance, Jésus leur dit : « Réjouissez-vous pour la bonté et la miséricorde qui vous habitent, en libérant le cœur des autres, vous leur redonner l’espérance ! »

A ceux qui refusent compromissions et magouilles, qui se mettent au service de la vérité, de la justice, Jésus leur dit : « Réjouissez-vous, l’esprit de Dieu est à l’œuvre en vous ! »

A nous tous, qui pas à pas, sur le chemin de la vie, conjuguons le verbe aimer à travers tous les petits gestes quotidiens, le Royaume des cieux est déjà là au milieu de nous.

Quand nous participons à la messe, nous rappelons que Jésus, lui, le premier, a pratiqué ces Béatitudes tout au long de sa vie. En partageant son Corps et son Sang, Jésus nous donne le courage et la force d’entrer dans cette merveilleuse aventure au quotidien de nos vies.                                                                                               

Dans l’Eucharistie, nous célébrons la rencontre de Dieu avec tous ceux qui nous ont précédés. Tous ceux que nous avons connus et aimés, et qui ont été acteurs pour notre vie d’aujourd’hui. Ils font partie  de cette grande fête du ciel. La Toussaint met en  valeur l’élan qui les a portés au service des autres. Et nous exprimons le souhait de les savoir heureux à présent !                                        Aujourd’hui, en pensant à eux, n’oublions pas l’essentiel de ce passage d’évangile : les petits gestes, que nous sommes appelés à vivre, construisent le Royaume  de Dieu.

L’évangile de ce jour, qui est la Bonne Nouvelle de Jésus, nous dit que le bonheur est à notre portée. C’est à chacun d’en prendre le chemin qui mène à ce bonheur.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Riehl François
  • Le blog de Riehl François
  • : Homélies, photos, voyages, évènements, commentaires
  • Contact

Recherche

Liste Des Articles