Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mars 2016 3 30 /03 /mars /2016 10:37

2e dimanche de Pâques « C » 3 Avril 2016

Première Lecture : Actes 5 12–16

Deuxième Lecture : Apocalypse 1 9–13, 17–19

Évangile de Jésus Christ selon St Jean 20 19–31

"Au soir de ce premier jour de la semaine, les portes étaient fermées par peur des Juifs là où les disciples étaient réunis. Jésus vint et se tint au milieu d’eux. Il leur dit : “Soyez en paix !” Ayant dit cela, il leur montra ses mains et son côté, et ce fut la joie pour les disciples qui voyaient le Seigneur. Et puis il leur dit de nouveau : “Soyez en paix ! Comme le Père m’a envoyé, moi aussi je vous envoie.” Ayant dit cela, Jésus souffla vers eux et leur dit : “Recevez l’Esprit Saint. Ceux à qui vous enlèverez les péchés, ils leur seront enlevés ; quand vous les maintiendrez, ils seront maintenus.” L’un des Douze était Thomas, surnommé le Jumeau ; il n’était pas avec eux pour cette venue de Jésus. Comme les autres lui disaient : “Nous avons vu le Seigneur”, il leur répondit : “Tant que je ne vois pas ses mains avec la marque des clous et que je ne mets pas le doigt dans la marque des clous ; tant que je ne mets pas la main dans son côté, je ne crois pas.” Et voilà que de nouveau, huit jours plus tard, les disciples étaient à l’intérieur et Thomas avec eux. Alors que les portes étaient fermées, Jésus vint et se tint au milieu. Il dit : “Soyez en paix.” Ensuite il dit à Thomas : “Mets ici ton doigt, regarde mes mains. Avance ta main et mets-la dans mon côté. Cesse de nier, et crois !” Pour toute réponse Thomas lui dit : “Tu es mon Seigneur et mon Dieu !” Et Jésus lui dit : “Tu m’as vu et tu crois. Heureux ceux qui n’ont pas vu et qui croient.”

Jésus a fait devant ses disciples bien d’autres signes qui ne sont pas écrits dans ce livre. Ceux-ci ont été écrits pour que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu ; et si vous croyez, vous aurez la vie par l’effet de son Nom." (Bible des Peuples)

A l’occasion de la fête de Pâques, près de 5000 jeunes et adultes ont été baptisés en France. En même temps, des milliers d’enfants et de jeunes se préparent à la première communion et à la confirmation. Et pourtant, nous constatons, d’année en année que leur présence aux assemblées dominicales se fait rare. Bon nombre d'entre eux repasseront à l'église aux grands moments de leur vie : mariage, naissance d'un enfant, décès d'un proche…, d'autres viendront chaque année, au moment de Pâques pour affirmer leur foi chrétienne, d'autres ne viendront plus jamais… Pourquoi cette désaffection?

C’est la question que beaucoup de parents et de grands parents, de prêtres et de catéchistes se posent. Il ne s’agit pas de se culpabiliser, mais de chercher les causes qui sont à l’origine de ce fossé entre les générations. Depuis des décennies, nous assistons à des mutations profondes dans tous les domaines qui marquent nos sociétés et notre planète. En mettant en priorité, l’éducation des enfants, on a trop facilement réduit leur avenir à des activités : scolaire, sportive, danse, musique, équitation…Or le bonheur de chaque personne ne peut pas être lié à une activité. Il se situe dans la cohérence de tous les aspects de sa vie. Chaque personne doit être en capacité d’organiser sa vie. N’est-ce pas cela, le cœur de l’éducation ? Ainsi, au point de vue religieux, on en reste, trop souvent, à ce qu’on a connu jadis, et même, on réduit au minimum. Comme si l’aspect religieux était marginal. Là aussi, il y a certainement un manque de cohérence dans l’éducation entre ce que vivent et aspirent les jeunes à l’égard de tout ce qui est beau, bien, juste et vrai. Tout ce qui est vraiment humain, mérite d’être éclairé par la foi au Christ ressuscité. C’est Jésus lui-même qui se propose comme étant : « le chemin, la vérité et la vie. »

Ne l'oublions pas : la foi est libre, la foi est risquée, la foi demande un engagement de chaque personne. La foi s’adresse à la conscience et fait grandir de chacun.

En cela, Thomas « appelé le Jumeau », n’est-il pas le jumeau de chacun. Celui qui se pose des questions et ne se contente pas des habitudes et des racontars. Thomas veut vérifier et mettre le doigt sur ce qui lui paraît impossible. Car, jusqu’à ce jour, on n’a jamais vu quelqu’un « ressusciter ». Et pourquoi, les disciples avaient verrouillé les portes ? Pas seulement par peur des Juifs, mais par peur de la nouveauté qui surprend toujours. Il nous faut du temps pour apprivoiser toutes les nouveautés qui déstabilisent, qui remettent en cause nos façons de voir et de croire.

Si nous proclamons que Jésus est vraiment ressuscité, comme Thomas, nous avons besoin de mettre à jour, les signes qu’il nous donne de sa présence aujourd’hui. Sinon, on en reste aux belles histoires du passé.

Concrètement, l’ensemble des sociétés de notre monde est fortement déstabilisé. On ne sait plus compter les victimes de tous les débordements. L’avenir de la planète est sérieusement remis en cause. La peur s’infiltre partout et paralyse les bonnes volontés. Pourtant, dans ces situations, des gens n’hésitent pas à réagir et à se mobiliser pour répondre aux urgences et par là, mettre en route, un monde meilleur. Ca rejoint le testament qu’à laisser Jésus : « Ce que vous avez fait aux plus petits d’entre les miens, c’est à moi que vous l’avez fait. » C’est un des signes que Jésus nous donne de sa présence. Comme : « J’ai eu faim et tu m’as donné à manger…j’étais un étranger et tu m’as accueilli, j’étais malade et en prison et tu es venu me visiter… » St Mat 25 Il nous reste maintenant à découvrir concrètement et à mettre en valeur tous ces signes que Jésus nous donne de sa présence aujourd’hui au milieu de nous.

Pas d’Homélie le 3ème Dimanche de Pâques.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Riehl François
  • Le blog de Riehl François
  • : Homélies, photos, voyages, évènements, commentaires
  • Contact

Recherche

Liste Des Articles