Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 janvier 2016 3 20 /01 /janvier /2016 10:00

3° Dimanche du Tps Ord « C » 24 01 16

Première Lecture : Néhémie 8 1–6, 8–10

Deuxième Lecture : 1Corinthiens 12 12–30

Évangile de Jésus Christ selon St Luc 1 1–4; 4 14–21

Plusieurs se sont appliqués à composer un récit des événements qui ont eu lieu parmi nous, tels qu’ils nous ont été transmis par ceux qui en furent les premiers témoins et qui par la suite sont devenus serviteurs de la Parole. Après avoir tout étudié depuis le début et avec soin, il m’a paru bon à moi aussi, cher Théophile, de t’en faire un récit suivi. Ainsi tu pourras mesurer la solidité de la catéchèse que tu as reçue.

Jésus revint en Galilée avec la puissance de l’Esprit et l’on commença à parler de lui dans toute la région. Il s’était mis à enseigner dans leurs synagogues et tous chantaient ses louanges. Jésus vint ainsi à Nazareth où il avait grandi. Il se rendit à la synagogue comme il avait coutume de faire le jour du sabbat, et il se leva pour faire la lecture. On lui passa le livre du prophète Isaïe et, en le déroulant, il trouva le passage où il est écrit : L’Esprit du Seigneur est sur moi : il m’a consacré pour donner aux pauvres une bonne nouvelle. Il m’a envoyé annoncer la libération aux captifs, la lumière aux aveugles ; il me faut libérer ceux qui sont écrasés, et proclamer une année de grâce de la part du Seigneur. Il roule alors le livre et le redonne au servant, puis il s’assoit, et tous dans la synagogue ont les yeux fixés sur lui. Alors il commence sur ce thème : “Cette Écriture est en train de s’accomplir : voyez les nouvelles qu’on vous rapporte !” (Bible des Peuples)

Dans ce passage de l’Evangile que nous venons d’entendre, le mot : "Aujourd'hui ": est le mot-clé de la première prise de parole de Jésus dans la synagogue de son enfance. Ce mot « Aujourd’hui » va résonner tout au long de la vie de Jésus.

La communauté s'était rassemblée pour un sabbat tout ordinaire, et le texte d'Isaïe que Jésus avait proclamé, comme lecteur, était bien connu par les gens de Nazareth. Mais c’est le commentaire de Jésus qui éveille et surprend l'attention de ces hommes et de ces femmes. Tous le connaissaient comme le fils de Joseph et de Marie, et en même temps, ils s’étonnaient de ce qui sortait de sa bouche. En effet, il annonçait à tous la Bonne Nouvelle de Dieu se réalise Aujourd’hui.

Après cette révélation, il a fallu aux gens de Nazareth dépasser ce qu’ils connaissaient de lui, pour faire place à la foi en Jésus, comme le Messie attendu. Mais ils sont restés à ce qu’ils connaissaient de lui, le « gamin du village ».

Il en va de même pour nous aujourd’hui. Alors qu’il importe de croire que les gens sont porteurs d’une mission plus large que ce que nous connaissons d’eux, bien souvent, nous en restons au passé. Les automatismes et les premiers réflexes, nous entraînent à ne voir que ce qu’on connaît de chacun.

Jésus nous demande aujourd’hui, le même acte de foi qu’il demandait aux gens de Nazareth : croire que Jésus est l’envoyé du Père, « aujourd’hui cette écriture est accomplie ». Cela signifie que Jésus s’adresse à nous comme il s’est adressé aux gens de Nazareth. Il leur demande de croire que l’Esprit du Père est à l’œuvre aujourd’hui. Cet Esprit nous envoie vers les pauvres, les captifs, les aveugles et les opprimés.

Aujourd'hui, en effet, Jésus nous trouve pauvres d'espérance et de joie, fatigué d'attendre et de demander. Il vient à nous, avec une bonne nouvelle. Il nous envoie l'Esprit Saint, pour qu'il soit à jamais avec nous et que nous puissions l’accueillir.

Aujourd'hui nous tâtonnons, comme des aveugles, dans une vie sans perspective. Parce que nous sommes tellement conditionnés par le matérialisme ambiant, par les guerres, les attentats, le chacun pour soi et de tant d’injustices. Vivant dans ces conditions, notre foi est mise à rude épreuve. Est-ce que Dieu existe vraiment ? Or la vie de Jésus, son chemin au milieu des hommes, le bien qu’il a fait, sa mort et sa résurrection le situe dans notre histoire. Il est à la fois tellement semblable à nous par sa place dans l’histoire et en même temps tellement différent par sa relation au Père.

D’où l’importance de l’AUJOURD’HUI relié à Dieu présent au cœur de nos vies. Cette reconnaissance ne peut se faire que par la FOI !

Avant de mourir, Michel Delpech nous a laissé un témoignage étonnant, surprenant et tellement vrai d’une foi vivante qui l’aide à traverser la mort.

Dans les évangiles, le mot AUJOURD’HUI donne une dimension d’un Dieu toujours présent dans l’actualité de nos vies :

Dès la naissance de Jésus : « Aujourd’hui, vous est né un Sauveur. »

  • À son baptême : « Tu es mon fils, Aujourd’hui je t’ai engendré. »
  • À Zachée : « Descends vite, il me faut Aujourd’hui demeurer chez toi. »
  • Dans le Notre Père : « donne-nous Aujourd’hui notre pain de ce jour»
  • A Pierre : « Aujourd’hui tu m’auras renié trois fois »
  • A celui qui est exécuté en même temps que lui : « Aujourd’hui, tu seras avec moi dans le paradis. »

Et c’est encore Aujourd’hui, ce 24 janvier, qu’il est à l’œuvre parmi nous dans cette eucharistie, par sa Parole et par son Pain de Vie qui nourrissent notre foi.

Jésus, le Ressuscité viens illuminer les yeux de notre cœur et nous donner l'Esprit. Ainsi nous pouvons mieux connaître les dons merveilleux que Dieu nous fait.

Jésus nous demande qu'une chose, toute simple mais porteuse de certitude et de paix: garder les yeux accrochés à la Bonne Nouvelle qu’il nous propose aujourd’hui. « Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés ».

.

Voir les commentaires

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Riehl François
  • Le blog de Riehl François
  • : Homélies, photos, voyages, évènements, commentaires
  • Contact

Recherche

Liste Des Articles